Signification

Se voir faire des remontrances.

Origine

Cette expression proviendrait de la Seconde Guerre Mondiale et ferait référence à l’occupation de la France pendant laquelle le couvre-feu avait été fixé à 20h. Le nom « Arthur » serait une déformation de l’allemand « acht uhr » (« vingt heures ! ») que les patrouilles ennemies criaient aux retardataires éventuels. « Se faire appeler Arthur », c’est se voir faire des remontrances, se faire disputer.